Ce site Internet utilise les cookies pour améliorer votre expérience.

Plus d'infos

Cybathlon : les entraînements maxon remettent les personnes sur pieds

  • Cybathlon, maxon, exosquelette

Des moteurs suisses animent les exosquelettes du monde entier

Lors du premier Cybathlon à Zurich, des chercheurs ont présenté les meilleurs exosquelettes au monde, qui permettent aux personnes paraplégiques de remarcher. Des moteurs suisses ont une grande responsabilité dans cette avancée considérable.

Le 8 octobre 2016, des personnes paraplégiques ont concourru dans le cadre du Cybathlon organisé à Zurich. Équipés d'exosquelettes, ils se sont affrontés sur un parcours d'obstacles montrant au public les avancées technologiques réalisées dans ce domaine.

Pays au savoir-faire reconnu, la Suisse joue un grand rôle dans ces avancées techniques. En effet, de nombreux exosquelettes sans lesquels leurs déplacements seraient restreints, sont constitués de composants fabriqués dans le canton d'Obwald.

 

De Mars aux exosquelettes

Ces combinaisons robotisées doivent être puissantes et légères à la fois, car un poids trop élevé épuiserait la batterie en un rien de temps. Cela représente un défi de taille pour les ingénieurs étant donné que la plupart des moteurs assez puissants pour faire bouger un exosquelette sont trop lourds et volumineux. C'est pour cette raison que les ingénieurs se sont tournés vers l'entreprise suisse qui a déjà développé des moteurs pour les rovers martiens de la NASA : maxon. Les entraînements de maxon sont puissants, légers et possèdent une efficacité énergétique qui préserve les batteries. Ils présentent également une longévité exceptionnelle.

« Nous avons beaucoup perfectionné nos moteurs au cours des dernières décennies », a déclaré Eugen Elmiger, Directeur général de maxon. Ce qui a impliqué d'importants investissements dans la recherche et le développement. Mais les résultats sont là. Les moteurs conçus en Suisse se trouvent partout : dans les robots, les avions, les voitures et autres appareils médicaux.

 

 

La connaissance, avantage décisif sur le marché

Au même titre qu'un produit de qualité, le soutien technique apporté aux clients est d'une importance capitale. Il arrive souvent que petites entreprises et jeunes pousses sollicitent maxon au sujet de problèmes relatifs aux entraînements, étant donné leur manque de connaissances spécifiques. Fort d'une longue expérience dans le domaine, maxon est alors en mesure de les aider et, ainsi, se distinguer par rapport à la concurrence étrangère. Selon Elmiger, « nos connaissances et nos conseils représentent un énorme avantage sur le marché ». Et cela se ressent également au Cybathlon. En ce qui concerne les exosquelettes, par exemple, l'entreprise suisse sait exactement quels sont les points importants, outre le choix du moteur. Et nombreuses sont les équipes participant à la compétition qui utilisent des produits suisses. Mais d'autres disciplines sont également concernées, qui impliquent des prothèses de bras ou de jambes ainsi que des fauteuils roulants électriques.

Des exemples sont à consulter dans la brochure spéciale Cybathlon de maxon (disponible gratuitement), ainsi que sur le site Internet drive.tech

 

maxon, partenaire et sponsor du Cybathlon

Les premiers jeux du Cybathlon sont organisés par l'École polytechnique fédérale (ETH) de Zurich et se sont déroulés le 8 octobre 2016 à la Swiss Arena de Zurich. 80 équipes du monde entier y ont participé. Leurs pilotes assistés par des machines se sont affrontés dans six disciplines : prothèses de jambes, prothèses de bras, exosquelettes, fauteuils roulants motorisés, vélos dotés d'une assistance à stimulation musculaire et course virtuelle avec pilotage par la pensée. À la différence des jeux paralympiques où l'utilisation de techniques dernier cri est interdite, elle est au contraire un «must» au Cybathlon. «Avec le Cybathlon, nous souhaitons casser les barrières qui séparent le grand public, les personnes handicapées et la science», a ajouté Robert Riener, professeur à l'ETH et inventeur du Cybathlon.

En tant que sponsor et partenaire du Cybathlon, le spécialiste suisse des entraînements, maxon motor, était présent sur place ; l'entreprise a mis un atelier à la disposition des équipes et présenté une petite exposition sur l'histoire du développement de prothèses.