Ce site Internet utilise les cookies pour améliorer votre expérience.

Plus d'infos

Le robot Colossus en première ligne contre le Covid-19

  • Colossus, robot, robotique, covid-19, sh...

Pour désinfecter les surfaces sans prendre de risque, le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille s’est doté de deux robots Colossus. Pilotables à distance et très modulables, ces robots autonomes se révèlent être de précieux atouts dans la lutte contre le Covid-19. Equipés de moteurs maxon, ces robots polyvalents sont également capables d’appuyer l’unité lors de sinistres de grande ampleur. Retour sur une collaboration héroïque.

 

Un robot « couteau-suisse », puissant, fiable et robuste

Ce n’est pas la première fois que ce robot fait parler de lui pour sa bravoure. Ses services ont déjà été loués en avril 2019, lors de l’incendie de Notre-Dame. Alors que le feu menaçait l’intégrité de la structure et la vie des Pompiers de Paris, Colossus avait permis de projeter près de 3000 litres d’eau par minute sur les parois intérieures de la cathédrale, sans risquer une seule vie humaine. Aujourd’hui, alors qu’une pandémie mondiale menace sournoisement la santé de tout un chacun, Colossus a de nouveau été appelé à la rescousse.

Développé par la société française Shark Robotics, en partenariat avec la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, ce robot présente l'avantage de pouvoir s'adapter à toute sorte de situations à risque, de façon très opérationnelle. Après avoir fait ses preuves sur un incendie, grâce à son canon à eau, Colossus sert désormais à lutter contre le Covid-19, grâce à un module de décontamination. Doté d'un réservoir de 50 L, relié à des buses qui micro-pulvérisent du liquide désinfectant, le robot est capable de désinfecter jusqu'à 20 000m2 en trois heures. Au besoin, Colossus peut être équipé d'un ventilateur de désenfumage pour faciliter l'accès à une zone enflammée, ou encore d'un bras de manipulation motorisé pour saisir et déplacer des objets. C'est cet aspect "couteau-suisse" qui a séduit le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, qui s'est doté de deux robots Colossus en mai 2020. Baptisés Marius et César, en hommage à Marcel Pagnol, les engins ont vocation à soutenir l'unité dans de nombreuses missions.

 

 

Désinfection curative et intervention en milieu hostile

Téléopérés à distance par un marin-pompier, Marius et César peuvent changer de module à volonté, en moins de 30 secondes et sans outil. Leurs multiples caméras et capteurs NRBC leur permettent d'effectuer des missions de reconnaissance, de transporter du matériel à l'aide d'une panière, ou encore d'évacuer un blessé via un porte-brancard. Il est également possible d'adjoindre à Colossus une caméra HD pour observer l'environnement à 360 degrés, de jour comme de nuit, ou de l'équiper de capteurs dédiés à la mesure de paramètres précis, tels que la température, les radiations, ou encore la présence d'agents bactériologiques.

Convaincus de l'intérêt de Colossus pour leurs missions, le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille réfléchissait à en acquérir un avant la crise sanitaire du coronavirus. La conception du module de décontamination a fini de convaincre les équipes. Dès la phase de déconfinement, Marius a ainsi été déployé pour effectuer des missions de désinfection curative d'espace clos. César devrait bientôt suivre ses pas, afin que le BMPM soit capable d'intervenir en urgence dans tous les sites accueillant du public, 24h sur 24. "Face à une crise sanitaire exceptionnelle, le BMPM a dû rapidement adapter sa réponse opérationnelle et mettre en oeuvre des solutions novatrices tant sur le plan humain que matériel. Si l'appui robotisé était un outil envisagé à court terme au sein de l'unité pour faire face à des sinistres d'ampleur, le module de désinfection du robot MARIUS permet de compléter notre capacité opérationnelle d'urgence pour la phase de déconfinement", a déclaré un porte-parole du BMPM. L'acquisition de Marius et César a été financée par la ville de Marseille.

 

Des moteurs compacts et performants

Alors qu'il pèse 500 kilos, Colossus mesure seulement 78 cm de large et 76 cm de haut, pour 1,6 m de long. Compact et robuste, il est intégralement composé d'aluminium aéronautique et d'acier. Capable de porter jusqu'à une tonne de chargement, Colossus est doté de deux moteurs de 400W et de six batteries, ce qui lui permet d'être autonome pendant 10 à 12 heures. Présence de flammes, d'eau, de poussière... Pour garantir la fiabilité de son robot dans les conditions les plus extrêmes, Shark Robotics a fait appel à l'expertise de MDP - maxon France pour le choix de ses composants. Les moteurs devaient être à la fois compacts, performants et très efficaces sur le plan énergétique, notamment pour équiper les bras motorisés de Colossus. Le choix de Shark Robotics s'est rapidement porté sur les produits maxon, dont les moteurs équipent déjà des robots d'exploration envoyés sur Mars. Actuellement, Colossus est composé de 19 produits différents fournis par MDP - maxon France.

Les équipes de MDP - maxon France sont fières d'avoir contribué à la conception de ce robot développé par une société française, leader de la robotique terrestre. Colossus est un bel exemple de l'innovation robotique au service de l'humanité, afin de protéger toujours plus les hommes et les femmes du risque.

Plus d’informations sur Colossus de Shark Robotics sur le site Officiel : www.shark-robotics.com