Ce site Internet utilise les cookies pour améliorer votre expérience.

Plus d'infos

Optimiser son cahier des charges dans un projet de mécatronique

  • cahier des charges, mécatronique, proje...

Prérequis indispensable à la bonne conduite d’un projet, le cahier des charges permet de formaliser les besoins et attentes d’un donneur d’ordre. Il décrit les fonctions que devra remplir la solution et indique les spécifications techniques et les besoins auxquels elle devra répondre. On distingue deux types de cahiers des charges. Alors que le cahier des charges technique contient les exigences et les contraintes, le cahier des charges fonctionnel décrit comment le produit répond à un problème. La conduite d’un projet mécatronique ne fait pas exception. Au-delà des informations classiques que l’on retrouvera systématiquement, voici les 3 conseils clés pour optimiser la définition de votre cahier des charges.

 

1. Recueillir l'avis d'experts pour faire ressortir les besoins non exprimés dans le cahier des charges

Au-delà du recueil d’avis d’experts, c’est surtout une équipe projet pluridisciplinaire qui est constituée, et qui se dote de méthodes éprouvées permettant de faire émerger et de concrétiser les vrais besoins du client.

« En particulier, on va généralement utiliser des processus d’analyses fonctionnelles externes, en plaçant le produit au centre de l’étude, et explorant de manière exhaustive l’environnement réel d’exploitation du système, ses contraintes (manipulation, environnement sévère, maintenance), et son cycle de vie complet depuis la conception et la fabrication jusqu’à la fin de son exploitation. » explique Florent Prothon, Responsable du Bureau d’études mécatroniques chez MDP maxon France. « Une excellente connaissance des fonctions requises permet ainsi d’apporter des solutions techniques, économiques et qualitatives optimisées. »

Cette analyse fonctionnelle externe se poursuit ensuite par une analyse fonctionnelle interne, véritable guide de conception des modules mécatroniques, de leurs interfaces et de leurs performances respectives.

En général une analyse de risques préliminaire complète le processus, permettant de mettre en lumière les points d’innovation, les nouveautés, ou les points d’interfaces sensibles (qui nécessiteront des vérifications fonctionnelles ou des campagnes de fiabilisation pouvant influencer le dimensionnement technique et économique de la solution mécatronique globale).

A ce stade le cahier des charges peut être construit et enrichi avec le client : chaque fonction est explicitée clairement par sa performance, ses tolérances, sa flexibilité et la méthode avec laquelle elle pourra être vérifiée au cours du projet.

Chez MDP - maxon France, nos chefs de projets experts en mécatronique sont à l’écoute du client tout le long du projet, de manière à faire émerger des besoins non apparents, mais qui sont parfois la clé de la réussite d’un projet. Clairement, capacité d’écoute et d’analyse sont notre valeur ajoutée.

 

2. Définir un coût objectif dès le lancement d'un projet mécatronique

La construction d’un cahier des charges est souvent exclusivement abordée sous la dimension technique.

Aspect souvent occulté, la définition d’un coût objectif est pourtant tout aussi indispensable au succès d’un projet mécatronique. En effet, un coût non évalué ou mal évalué aura des conséquences sur les choix techniques envisagés.

Par exemple, il est irréaliste de choisir les composants mécatroniques les plus chers et haut de gamme si le produit doit être vendu à un prix positionné en « entrée de gamme ».

Intégrer le coût objectif dès le départ est donc une thématique que rencontrent les ingénieurs de MDP – maxon France au quotidien, cette information étant rarement présente dans les cahiers des charges des clients.

Par ailleurs, ces notions de coût sont souvent étroitement liées aux exigences de qualité, l’autre point essentiel.

 

 

3. Inclure les normes qualités et l'aspect réglementaire dans le cahier des charges mécatroniques

Les exigences de qualité ainsi que tous les aspects réglementaires essentiels au projet doivent être renseignés en amont. Il est en effet essentiel de connaître les aspects réglementaires et normatifs du secteur d’application du système mécatronique à développer (médical, transport, aéronautique, industriel…) dès le début du projet car c’est généralement un élément très dimensionnant en fonction des contraintes à couvrir. Ces éléments sont échangés avec le client à réception du besoin et lors des premières analyses technico-économiques.

« Du point de vue qualité, on va bien évidemment s’appuyer sur la connaissance des performances des sous-ensembles. Mais chez MDP – maxon France les ingénieurs du Bureau d’études vont également s’interroger sur la robustesse et la fiabilité de l’assemblage mécatronique en conditions d’utilisation finale. » précise Florent Prothon.

 

Cette étape se réalise d’une part par une approche modélisée de vérification, puis le cas échéant par la proposition d’une campagne d’endurance soigneusement dimensionnée en échantillonnage de produits et temps d’essai, éventuellement sévérisée sur un certain nombre de paramètres ciblés.

Vous l’aurez compris ce dernier point relatif aux normes de qualité et à l’aspect réglementaire encadrant l’application du client relèvent de la plus haute importance en termes d’impact sur la conception, le développement et l’industrialisation de l’application mécatronique. Il s’agit d’un point fondamental qui pourrait, à terme, s’il n’est pas correctement défini, compromettre la mise sur le marché du produit.

 

 

En conclusion

Pour résumer, écoute du besoin réel, périmètre des coûts défini et cadre réglementaire et normatif positionnés permettent assurément d’obtenir un cahier des charges mécatronique performant pour un déroulé de projet facilité et réussi.

Chez MDP – maxon France nous pensons que ces trois notions sont essentielles et qu’une appréciation du projet à 360° permet d’optimiser à la fois notre réponse mais également de garantir le succès global du projet, bien que souvent misent au 2nd plan dans les cahiers des charges initiaux – souvent par défaut de temps.

Nous estimons également que notre rôle est de vous guider dans la rédaction de ce cahier des charges et de vous accompagner du mieux possible dans la création de votre projet. Contactez nos experts du Bureau d’Etudes.

 

A lire également...