Ce site Internet utilise les cookies pour améliorer votre expérience.

Plus d'infos

Un système de production vidéo automatisé

  • système, Production vidéo, automatisat...

Ces caméras robotisées intelligentes qui automatisent la transmission en direct sont utilisées sur les scènes, les pistes de course et les terrains de jeu, fonctionnent de manière autonome et offrent une expérience télévisuelle parfaite.

La caméra suit la patineuse artistique de façon uniforme, en zoomant doucement lorsqu'elle s'éloigne et en ralentissant lorsqu'elle change de direction. Une main experte avec la caméra ? Oui. Cependant, la main n'est pas humaine. Les mouvements de la caméra sont générés par un système robotique intelligent.

Ce système est soutenu par la technologie développée par Seervision, une spin-off de l'ETH Zurich qui produit des systèmes de production vidéo automatisés capables d'apprendre. Le cœur de ces systèmes est leur logiciel d'analyse d'images, qui est capable de reconnaître et de classer les personnes et de s'assurer que les caméras suivent leurs mouvements. Une extension de l'algorithme à d'autres sujets est en cours de planification.

 

Collaboration à un niveau humain équivalent

Le logiciel est assez sophistiqué. En utilisant ce que l'on appelle le suivi visuel de la position, le système définit plusieurs points de référence pour chaque élément de l'image. Ces points sont utilisés pour générer des modèles de mouvement qui sont fournis en continu au contrôleur. Les modèles de mouvement sont utilisés pour optimiser continuellement et dynamiquement le champ de vision. De plus, différents modules de conception d'images permettent de répondre aux exigences d'une composition d'images professionnelle. Conrad von Grebel, Business Developer et co-fondateur de Seervision, explique : "Notre logiciel ajuste les mouvements de la caméra en temps réel. Ce qui est unique dans notre processus, c'est que les caméras fonctionnent à un niveau de compétence humain". Le système permet toujours au producteur d'intervenir à tout moment. "Si je commande le logiciel pour faire un gros plan, je peux l'ajuster manuellement si nécessaire." Cela fait de la technologie une symbiose parfaite entre un système autonome et l'habileté artistique humaine. Il fonctionne avec tous les appareils photo courants et un navigateur web.

 

En utilisant un grand nombre de points de référence, le système Seervision détecte les personnes dans une image et ajuste automatiquement le champ de vision en fonction de leurs mouvements.

 

Le nombre de caméras utilisées dans une production télévisuelle typique va de trois à huit en studio, à plus de 50 pendant la coupe du monde de football. Cela peut rapidement devenir assez coûteux. Cependant, Seervision ne se concentre pas principalement sur la réduction des coûts : la société veut donner aux producteurs de films un outil qui rend leur travail plus planifiable et améliore la qualité des transmissions en direct. Cela se traduit par des changements dans la nature des tâches : le caméraman devient un coordinateur multi-caméras qui est responsable du langage visuel et donc du style de la transmission. Les avantages sont notamment des angles et des mouvements de caméra plus attrayants et immédiatement réglables, ainsi que la minimisation des erreurs humaines.

 

Un logiciel en apprentissage continu

Les différentes fonctions du système sont basées sur l'intelligence artificielle. Pour la programmation du logiciel, les experts de Zurich analysent en permanence le matériel cinématographique existant pour développer le premier réseau neuronal artificiel au monde pour les productions vidéo - un concept qui trouve son origine dans la recherche sur le cerveau. Le logiciel apprend de manière autonome à partir des données des productions passées pour optimiser les processus de reconnaissance et de compréhension visuelles et pour déterminer le champ de vision et les mouvements de la caméra. Les développeurs prévoient même d'utiliser l'intelligence artificielle pour automatiser le processus de découpe.

Seervision équipe ses robots de caméra avec des moteurs plats EC 45 sans balais et des contrôleurs de positionnement compacts EPOS4 de maxon qui déplacent la caméra sans bruit avec une précision de 0,0002 degrés. Des entraînements supplémentaires montés sur l'objectif assurent la précision optique et contrôlent la mise au point de la caméra.

L'idée originale de filmer automatiquement un cours universitaire a donné naissance à une entreprise technologique. Seervision fait partie du programme maxon pour jeunes ingénieurs depuis 2016, a remporté le Swiss Technology Award en 2018 et a été nominé pour le Digital Economy Award de cette année. 

 

"Nos caméras fonctionnent à un niveau de compétence humain. Ce qui les rend uniques au monde." Conrad von Grebel, Business Developer et co-fondateur de Seervision

 

 

 

 

 

Young Engineers Program

Avec son Young Engineers Program (YEP), maxon soutient des projets innovants avec des produits à prix réduits et des conseils techniques. Renseignez-vous et postulez dès maintenant.