Une combinaison de protection pour les interventions difficiles

  • 11 avril 2016
  • maxon motor
  • 0 commentaire

Une petite entreprise helvète s'est spécialisée dans la fabrication de combinaisons de protection de grande qualité et leur ventilation. Il s'agit d'offrir au porteur de la combinaison une sécurité maximum et la plus grande liberté de mouvement. Les systèmes de ventilation contiennent des moteurs maxon DC, modèles sans balais. Et ceci pour une bonne raison.

Ces combinaisons de protection jaunes de TB Safety ont un aspect bizarre, à première vue. Un peu enflé. En effet, la ventilation d'assistance respiratoire remplit d'air pur la combinaison entière, pas seulement le casque. La société suisse TB Safety conçoit ces combinaisons de protection qui disposent par exemple d'une extrême liberté de mouvement. L'air ventilé est de bonne qualité. Sans parler du niveau de sécurité.
L'enlèvement de la combinaison de protection est un moment absolument crucial. Le porteur doit impérativement éviter toute contamination, donc tout contact avec l'extérieur de la combinaison. Conçue d'une seule pièce, la combinaison VenION est facile à enlever et assure ainsi un niveau de sécurité extrêmement élevé. L'emplacement choisi pour la ventilation est un autre atout majeur. En effet, elle a été intégrée à la combinaison. Seuls les filtres sont disposés à l'extérieur. Pour sa part, l'air est acheminé par des conduites cousues dans la combinaison. Des flexibles d'alimentation respiratoire fixés dans le dos ou de lourdes ceintures sont donc superflus.
TB Safety fournit ces combinaisons de grande qualité surtout à l'industrie pharmaceutique et à l'industrie nucléaire – plus de 30 000 combinaisons sont vendues par an aux seuls clients suisses. En théorie, ces combinaisons peuvent également être utilisées dans des zones touchées par des épidémies de type Ebola. Mais leur coût, compris entre 80 et 150 francs suisses, serait excessif pour une telle utilisation, qui implique un usage unique. Le dispositif de ventilation, véritable élément central de la combinaison, est utilisable plusieurs fois.

Alimenté par une batterie lithium-ion, il peut fonctionner pendant plus de quatre heures. La ventilation fournit jusqu'à 600 litres d'air à la minute. L'entraînement est assuré par un moteur DC de maxon, l'EC 22 sans balais. Il est équipé du bobinage sans fer bien connu et d'un aimant puissant, composants qui lui confèrent efficacité, rapidité et longévité. Nik Keel a choisi ce moteur avant tout pour sa conception légère et compacte. «Un faible niveau de vibration et des émissions sonores réduites faisaient aussi partie des principales caractéristiques requises.» L'entraînement devait obligatoirement présenter une commutation électronique. Un moteur avec balais n'aurait pas été autorisé pour cette application car il aurait présenté des risques éventuels de formation d'étincelles.

0 commentaires

Laissez un commentaire

Votre Email ne sera pas rendu publique. * Champs obligatoire